Environnement, qualité et sécurité

Tontouta mouv' : le plan de déplacements inter-entreprises (PDIE)

Tontouta Mouv’ est le plan de déplacements inter-entreprises (PDIE) de la plateforme aéroportuaire de Nouméa-La Tontouta.
Initiée par la Chambre de commerce et d’industrie de Nouvelle-Calédonie, cette démarche collective vise à mieux connaître et à optimiser l’ensemble des déplacements des salariés, visiteurs et passagers de l’aéroport.

Pour les entreprises de la plateforme, c’est un moyen de prendre part à la mise en œuvre d’un système de transport visant à rationaliser, mutualiser et faciliter les déplacements. Il va permettre, à partir du diagnostic des pratiques et contraintes de chacun, de construire un plan d’actions et d’optimiser les modes de déplacement.

Contexte et volonté de la CCI

Près de 1000 personnes travaillent sur la plateforme aéroportuaire de Nouméa-La Tontouta et se déplacent quotidiennement entre leur domicile et l’aéroport, avec pour mode de transport principal la voiture individuelle. Ces déplacements, qui interviennent pour beaucoup à des horaires décalés puisqu’en fonction du trafic aérien, représentent une source considérable de stress, de fatigue, de risques routiers mais aussi de coûts et d’émissions de gaz à effet de serre.

Avec 100 salariés présents sur l’aéroport de Tontouta, la CCI a décidé d’engager en 2016 une réflexion sur les solutions de mobilité pouvant être développées pour accéder à la plateforme aéroportuaire. Déjà active dans la sensibilisation et l’accompagnement des entreprises pour leur prise en compte des enjeux environnementaux, la CCI a fédéré autour de ce projet l’Ademe et le gouvernement, ainsi que onze entreprises et entités présentes sur la plateforme aéroportuaire afin de trouver des leviers de mutualisation pour le transport des salariés. Au total, ce sont donc 800 personnes qui sont concernées par le lancement de Tontouta Mouv’.

Un engagement collectif

Douze établissements de la plateforme aéroportuaire de Tontouta sont signataires de la charte Tontouta Mouv’ et se sont engagés dans cette démarche collective qui concerne à ce jour plus de 800 salariés.

  • CCI - 100 personnes
  • BA 186 des forces armées de Nouvelle-Calédonie - 150 personnes
  • Aircalin - 150 personnes
  • Pacific Airport Engie - 175 personnes
  • Espace Surveillance - 90 personnes
  • Direction de l’aviation civile - 70 personnes
  • Brigade de gendarmerie des transports aériens - 10 personnes
  • Police aux frontières - 40 personnes
  • Direction des affaires vétérinaires alimentaires et rurales - 15 personnes
  • Service des douanes - 30 personnes
  • Total Pacific - 7 personnes
  • Restauration Calédonienne - 20 personnes

Les objectifs de Tontouta Mouv’

Des objectifs sociétaux

  • Réduire stress, fatigue et risques d’accidents liés aux déplacements (en particulier sur la route très accidentogène du col de la Pirogue),
  • Gagner en confort, en sécurité et en qualité de vie.

Des objectifs environnementaux

  • Réduire l’empreinte environnementale et diminuer les gaz à effet de serre,
  • Développer des solutions alternatives à la voiture individuelle,
  • Intégrer une démarche conviviale et écoresponsable.

Des objectifs économiques

  • Diminuer les budgets de transport,
  • Œuvrer pour une meilleure accessibilité et attractivité de l’aéroport.

Le financement de Tontouta Mouv’

Tontouta Mouv’ est une collaboration entre l’Ademe, le gouvernement de Nouvelle-Calédonie et des entreprises engagées qui participent tous au financement du projet selon la répartition suivante : l’Ademe et le gouvernement de Nouvelle-Calédonie financent 70 % ; les 30 % restants sont pris en charge par la CCI à 50%, et à 50 % par les entreprises participantes au prorata du nombre de leurs employés concernés.    

Les prestataires

La réalisation des études (état des lieux, diagnostic, plan d’actions et suivi) a été confiée au cabinet Auclair Dupont en charge de la gestion du projet, assisté de Quid Novi en charge de l’enquête auprès des salariés et des passagers, ainsi que des cabinets Kamisphere et Auxilia, experts métropolitains dans le domaine de la mobilité.

 

Un projet en 5 étapes, de juillet 2017 à décembre 2018

 

Étape 1 - état des lieux – juillet/septembre 2017

Réalisation d’une enquête auprès des 800 salariés de la plateforme afin de dresser un état des lieux. Chaque salarié est invité à répondre à un questionnaire qui doit permettre de connaître et de comprendre les déplacements, les attentes et les besoins de chacun.

                                                                                                            

Étape 2 - diagnostic – décembre 2017

Analyse des résultats de l’enquête et réalisation d’un diagnostic.

 

Étape 3 - élaboration du plan d’action – juin 2018

 

Étape 4 – mise en œuvre du plan d’actions – juillet 2018

 

Étape 5 - bilan et suivi

 

 

Exemples d’actions et d’outils mis en place dans le cadre de plans de déplacements

 

  • Covoiturage (incitation, plateforme dédiée, etc.)
  • Mutualisation de navettes
  • Voitures électriques
  • Conciergerie
  • Aire de pique-nique
  • Temps en « Modes doux »
  • Formation écoconduite
  • Amélioration de la desserte de transports en commun
  • Développement de l’accueil des salariés et des services de proximité (pause déjeuner, services pour limiter les déplacements personnels et professionnels)

 

Vignette